Proposer à chacun une perspective ...

Apprendre des langues avec le soutien du Fonds Social Européen (FSE), de l’Agence de l’emploi de la DG et de la Communauté germanophone (DG).

Si vous cherchez du travail et vous avez besoin d’approfondir vos connaissances en allemand et /ou en français afin d’augmenter vos chances de placement sur le marché du travail : adressez-vous au K.A.P. VoG (Action Culturelle et de la Présence (KAP)

Le KAP VoG  est depuis plusieurs années le plus grand et le plus expérimenté promoteur de projets en ce qui concerne les cours de langues réguliers et les cours d’alphabétisation dans la Communauté germanophone. A compter du 1er Janvier 2015, le KAP a reçu du Ministère de la DG, et ce pour une durée de trois ans, l’autorisation de poursuivre ces cours de langue en allemand et en français pour les demandeurs d’emploi, cette fois en collaboration avec le Collège communautaire de l’éducation  (VHS) à Eupen.

Ces cours sont dispensés avec le soutien financier du Fonds Social Européen (FSE), de la Communauté germanophone (DG), de l’Agence pour l’Emploi de la Communauté germanophone (ADG) et avec l’étroite coopération des centres publics d’aide sociale (CPAS)
de la DG. A savoir qu’une bonne, voire très bonne connaissance de l’allemand et / ou du  français sont autant de conditions essentielles pour  trouver un emploi dans la Communauté germanophone.

C’est dans cet esprit que l’éventail des cours de langues proposés s’adresse spécifiquement aux demandeurs d’emploi pour augmenter leurs chances sur le marché du travail. Les cours  « débutants » et de « perfectionnement » comprennent  respectivement 14 heures par semaine et sont sanctionnés par un examen de langue reconnu au niveau européen (Telc) dans les niveaux A2 et B1 ou, plus récemment, par un examen B1 en allemand à l’Institut Goethe à Bruxelles. Les cours d’alphabétisation en allemand et en français sont eux proposés à raison de 7 heures par semaine. [ Vous trouverez les directives du cadre européen de référence pour les langues en annexe. 9

Pour de plus amples renseignements, merci de vous adresser à l’Agence pour l’Emploi ou à la KAP (Patricia Pelaez Bayo, coordinatrice du projet) patricia@kap-eupen.be, 087/55 30 48

Mit der Unterstützung


TEILNEHMER-FEEDBACK

Die Orientierungen der Sprachangebote nach dem europäischen Referenzrahmen für Sprachen erweist sich dahingehend als Vorteil, dass auf diese Weise inhaltlich ein roter Faden aufgebaut werden kann, entlang dessen jeder sich von einem Niveau auf das nächste einlassen kann. Und dass ein Interessent leichter von einem Angebot zum anderen wechseln kann. Die Zertifizierungen haben ferner einen Vorteil, dass sie bei Bewerbungen bei privaten Firmen eine Auskunft darüber geben, bis zu welchem Niveau ein Bewerber die Fremdsprache beherrscht. Das ist bei Personen mit Migrationshintergrund für den Arbeitgeber eine wertvolle Information. Die Arbeitgeber erwarten von den Bewerbern, die sich für einen Arbeitsplatz bewerben, dass sie mindestens über das Sprachniveau B1 verfügen. Dies ist erforderlich, um mit Kunden, Kollegen oder mit dem Arbeitgeber ausreichend kommunizieren zu können. Bei Facharbeitern wird jedoch mehr und mehr das B2-Niveau als Mindestvoraussetzung erwartet. Hier geht es u.a. auch darum, die fremde Fachsprache ausreichend zu beherrschen.
Arbeitgeber der Sprachkursteilnehmer
Arbeitgeber der Sprachkursteilnehmer